Hardwell, le meilleur DJ mondial, livre une prestation de folie

Elamri, Hajib et Stati se sont produits devant plus de 250000 personnes

Fidèle à sa réputation, Hardwell a offert au public présent (Plus de 180.000 personnes) un show d’une qualité exceptionnelle ! Son énergie, diablement communicative, a plongé le public de l’OLM Souissi dans une ambiance des plus underground. Celui qui a été sacré “Meilleur DJ au monde” par le très sérieux DJ Mag n’a concédé aucun répit aux spectateurs, jonglant avec aisance entre ses plus grands hits : Dareyou, Run Wild, Spaceman, Don’t stop the Madness, Never Say Goodbye… des titres aux noms évocateurs qui ont laissé une trace indélébile dans les annales du plus grand festival du Royaume.

Venu tout droit du Liban, Assi El Hallania quant à lui fait vibrer la scène Nahda. C’est devant 80.000 personnes que le “chevalier de la musique arabe” a merveilleusement interprété les titres les plus emblématiques du patrimoine musical jabali, dont il est un fervent défenseur. Valsant entre textes profonds et musiques entraînantes, sa voix envoûtante a su conquérir une audience hétéroclite, mêlant fans inconditionnels et néophytes avides de nouvelles sensations musicales.

Cette sixième journée du festival a également été marquée, à Salé, par le record d’affluence (250.000 personnes) mais aussi les prestations de trois enfants du pays : Hajib, Alamri et Abdelaziz Stati. Le premier, fan inconditionnel de Fatna Bent Lhoucine, a rendu un vibrant hommage à la musique aïta. Al Marsaouia, Al Haouzia, Al Mallalia… chacun de ces styles musicaux a été sublimé comme lui seul sait le faire, notamment au travers de cette touche de modernité qui caractérise si bien ses morceaux. Danse, chant et ambiance bon enfant se sont donc emparés de la scène de Salé pour une soirée riche en émotions puisque Stati, véritable symbole de la fête et de la joie, a lui aussi foulé les mêmes planches ce mercredi 25 mai. Sa kamanja à bout de bras, c’est en chœur avec un public enjoué qu’il a repris ses plus fameux titres.

Le chaâbi marocain était résolument à l’honneur pour cette 15ème édition du Festival MawazineRythmes du Monde puisque le très charismatique Alamri a aussi pris part à cette soirée grâce à une musique festive et entraînante dont les Marocains sont particulièrement friands. L’émotion était palpable… Merci maestros pour ces merveilleux moments de partage !

" />
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Actualités

© Copyright 2018 Association Maroc Cultures.