La scène Nahda offre deux concerts inédits : Sami Yusuf, en concert d’ouverture le vendredi 12 mai, et Nawal Al Zoghbi le dimanche 14 mai.

Rabat, le mardi 7 mars 2017 – Fidèle à sa vocation fondatrice, Mawazine fait découvrir au public marocain les grands noms de la musique internationale et arabe avec différents styles et registres. Pour cette 16e édition, la scène Nahda sera inaugurée avec le concert du grand artiste Sami Yusuf et accueillera, le dimanche 14 mai, la diva libanaise Nawal Al Zoghbi.

Proclamé britannique musulman le plus populaire au monde, Sami Yusuf a donné naissance à un nouveau genre de musique islamique. Auteur, compositeur, interprète et poète, Sami Yusuf est né à Téhéran. Il a grandi à Londres avec sa famille, artistiquement imprégné de compositions musicales et d’écriture.

En 2003, Sami Yusuf lance son premier album Al Mu’allim (L’enseignant). Un deuxième album voit le jour en 2005, My Ummah (Ma communauté), avec des chansons en anglais. Le succès est au rendez-vous en Europe et dans le monde arabe.

Sami Yusuf innove en présentant une musique qui réconcilie l’appartenance à l’islam et l’évolution de la société moderne contemporaine. L’artiste déclare donner le vrai message de l’amour, de la tolérance et de la miséricorde. Dans son album Barakah, sorti en 2016, Sami Yusuf revendique le maintien de l’authenticité des arts et du patrimoine traditionnels.

Aujourd’hui, Sami Yusuf a à son actif plus de 8 albums et 34 millions d’exemplaires vendus. Il est aussi connu pour ses nombreuses actions caritatives. L’Organisation des Nations Unies l’a nommé ambassadeur mondial contre la faim.

Dimanche 14 mai, le public de la scène Nahda aura rendez-vous avec la diva de la chanson orientale libanaise Nawal Al Zoghbi.

Nawal Al Zoghbi a sorti plus de 14 albums depuis qu’elle a débuté sa carrière en 1988. C’est dans l’émission Studio El Fan qu’elle s’est lancée avant de produire son premier opus, Wehiaty Endak. Le deuxième, Aizah el Rad, marque sa présence sur la scène et la prépare pour le succès avec le titre Walla bihemini.

En 1995, un célèbre imprésario libanais décide de réunir Nawal avec le chanteur Wael Kfoury. Ils font ensemble trois chansons dont la plus populaire est Min habibi ana. Celle-ci reçoit un accueil immense dans le monde arabe. Deux ans plus tard, Nawal sort un album, Habeit ya leil, avec un vidéoclip avant-gardiste, suivi d’un autre titre qui sera son plus grand succès, Mandam Aleik, en 1998. Ce dernier lui permet d’asseoir définitivement sa popularité, du Maghreb jusqu’au golfe Persique. Depuis, Nawal Al Zoghbi ne cesse d’enrichir son parcours avec des collaborations et des concerts et spectacles à travers le monde entier.

" />
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Actualités

© Copyright 2018 Association Maroc Cultures.